Le TDA/H, opposition et immaturité : une question de réflexes non-intégrés ? ​Dans la dernière année, plusieurs études, menées au Québec[1] et aux États-Unis[2], montrent que les plus jeunes enfants ont plus souvent un diagnostique de TDA/H que les enfants plus âgés de la même classe. Elles soulèvent un point important : l’immaturité serait souvent confondue avec le TDA ou TDA/H.

Les dernières avancées en neurosciences proposent une lecture différente des comportements associés au TDA/H: l’immaturité, ou le manque d’intégration des réflexes archaïques. Autrement dit: il s’agirait d’un manque de maturité du système nerveux. Éclairons le sujet. Tout d’abord, regardons en quoi le TDA/H et l’immaturité sont similaires.

Le TDA/H?

Le TDA/H est un trouble neurobiologique recensé dans le DSM-5. Il est caractérisé par un déficit de l’attention[3], de l’immaturité[4], de l’impulsivité, de l’hyperactivité et une tendance à ne pas pouvoir rester en place.

Or, plusieurs autres troubles et défis développementaux peuvent présenter des symptômes similaires: trouble du spectre de l’autisme, trouble d’opposition, trouble de l’attachement, etc.[5]

L’immaturité?

Plusieurs des symptômes énumérés précédemment peuvent également être un signe d’immaturité du système nerveux, tout simplement.

Le professeur à l’école de médecine d’Harvard et coauteur de l’étude Anupam Jena affirme: «Le quart des enfants nés en août et qui ont un diagnostic de trouble de l’attention n’auraient pas reçu ce diagnostic s’ils étaient nés en septembre.»[6]

D’ailleurs, une étude américaine publiée dans le New England Journal of Medicine (faite sur 400 000 enfants), révèle que les enfants les plus jeunes dans une classe sont souvent diagnostiqués à tort pour un TDA/H. 

C'est la routine idéale pour des pauses actives qui augmentent l’attention et calment le stress, l’agitation et l’opposition.

Le RESET fait basculer d'un état de «déséquilibre» vers les fonctions supérieures du cerveau.

Je veux recevoir le RESET!
[mc4wp_form id="32064"]
Le RESET est exclusif à Neuro Gym Tonik. Il est abordé dans les détails pendant la formation Rockio Pépito et le programme Neuro Gym Tonik (NGTi), une pédagogie neurosensorielle ciblant l’intégration ludique des réflexes primitifs.

Et les réflexes primitifs dans tout ça?

Certains réflexes non intégrés[7] peuvent causer des symptômes et comportements similaires à ceux du TDA/H. En voici quelques-uns.[8]

Réflexe de Moro

Lorsque le réflexe de Moro[9] est actif, l‘enfant aura des excès de colère et se découragera facilement face aux tâches difficiles, allant même jusqu’à l’abandon de ces tâches. Puisqu’il a une sécurité intérieure fragile, l’enfant pourra être opposant, sera un mauvais joueur et ressentira le besoin de contrôler/dominer ses camarades, pour se fabriquer un semblant de sécurité.

Réflexe spinal de Galant

Si le réflexe spinal de Galant[10] n’est pas intégré, on retrouve souvent beaucoup d’agitation et d’hyperactivité. C’est tout ce qui concerne le bas du dos qui sera affecté. L’enfant ne tolèrera pas l’étiquette de ses pantalons ou de ses sous-vêtements, il aura une posture avachie et pourrait souffrir d’énurésie, même après l’âge de 5 ans. Il sera sans cesse agité, aura des difficultés à être ou à rester concentré et souffrira d’une grande fatigabilité.

Réflexe d’agrippement palmaire (grasping)

Le réflexe d’agrippement palmaire non intégré a des conséquences non seulement sur la motricité et l’habileté des mains, mais également sur la formation des mots à l’oral. L’enfant aura de la difficulté à tenir son crayon en utilisant la bonne pression (trop molle ou trop forte) et aura une maladresse des mains. De plus, il peut bafouiller voire bégayer, et avoir des difficultés avec l’articulation des mots ou avec le langage en général.

Réflexe tonique symétrique du cou (RTSC)

Un enfant ayant un RTSC[11] toujours actif tentera d’empêcher ses jambes de gigoter: il enroulera ses jambes autour des pattes de la chaise ou s’assoira avec les jambes en W, s’il est par terre. Il aura de la difficulté avec la poursuite oculaire (suivre un objet des yeux) et souffrira de problèmes d’accommodation entre la vue de proche et la vue de loin (ce qui lui causera des problèmes lorsque viendra le temps de recopier ce qui est inscrit au tableau, à l’école).

Des solutions

Pour calmer ces comportements, que le cerveau et le système nerveux puissent maturer convenablement, une piste à considérer serait de travailler à stimuler l’intégration des réflexes archaïques. Aller revoir ces stades de développement et compléter le développement qui est resté en suspend peut permettre d’apaiser, voire dissoudre, certains symptômes dérangeants.

Pour stimuler l’intégration des réflexes archaïques, il existe plusieurs solutions innovantes, issues des neurosciences.

Le Rythmic Movement Training (RMT) est une technique reproduisant les mouvements naturels en rythme faits par bébé, pour mieux calmer le système nerveux et favoriser l’intégration des réflexes primitifs. Cet entrainement est efficace autant pour les adultes que pour les enfants.

Pour plus d’information sur le RMT et sur les formations à venir: https://neurogymtonik.com/formation/mouvements-rythmiques-rmti-1-2-2020-05-22-laval/

La méthode Neuro Gym Tonik (NGTi) propose des techniques simples et concrètes qui stimulent l’intégration ludique des réflexes. Spécialement conçues pour les parents et intervenants qui guident les 0-12 ans, elles sont vulgarisées, concrètes et prêtes à mettre en place dès le lendemain matin avec tout le matériel inclus.

Découvrez l’univers attachant de Rockio Pépito : La sécurité intérieure.

NGTi Rockio Pépito: La sécurité intérieure

Transformer et régulariser l’insécurité chez les 0-12 ans.

 

Pourquoi tant d’opposition, de stress, d’angoisse, d’agitation et d’hypersensibilité chez les 0-12 ans? Et si c’était des réflexes non-intégrés?

Les professionnels de la santé dénombrent de plus en plus d’enfants agités, stressés, opposants, angoissés, intenses, impulsifs, déconnectés, évitants, qui figent, s’isolent, sont hypersensibles ou désorganisés… Bien souvent, ces comportements peuvent indiquer un manque d’intégration des réflexes de sécurité.

X
X