Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Les 4 stades pour développer l’estime de soi chez l’enfant

par | Déc 30, 2022 | Attachement, Bienveillance, Estime de soi, Sécurité intérieure

L’estime de soi n’est pas un legs reçu à la naissance et ne fait pas partie de notre code génétique. Nous n’arrivons pas au monde avec une bonne ou faible estime de nous-mêmes. Le sentiment de ressentir sa valeur et son appréciation personnelle s’apprend et se construit en interaction avec les autres. 

Comment se développe l’estime de soi chez l’enfant? 

Nos parents et les adultes significatifs de notre enfance ont constitué nos premières sources d’apprentissage. L’enfant apprend à se construire à travers le regard de ses parents et aussi en imitant leurs comportements. Bien que l’estime de soi ne soit pas génétique, la propre qualité d’estime de soi que le parent a développée aura une incidence sur celle de son enfant.

L’estime de soi du parent peut interférer sur celui de l’enfant

Au travers des gestes, des mots, des neurones miroirs, l’enfant connecte avec la sensation intérieure qu’à le parent de lui-même, de sa propre évaluation de sa valeur, de ses capacités d’auto empathie et d’auto affection et de ses limites.

L’estime de soi érige ses fondations dans le regard des parents qu’ils ont porté sur l’enfant et ensuite, des adultes significatifs de son entourage. L’enfant ressent qu’il a de la valeur s’il se sent aimé, considéré important et en sécurité avec ses parents.

Si le parent a une image de soi positive et qu’il sait reconnaître sa valeur, l’enfant aura le terreau nécessaire pour nourrir sa propre estime en modélisant cette attitude.

En contrepartie, l’enfant qui voit son parent se mettre en échec, entretenir un discours négatif envers lui-même, fuir les difficultés ou juger ses performances aura un modèle d’estime plutôt faible qui influencera sa propre estime personnelle.

Accepter nos défauts et nos difficultés est une merveilleuse occasion pour l’enfant d’apprendre à porter un regard compatissant et bienveillant envers lui-même.

Quand l’erreur devient une opportunité d’apprentissage

Chaque étape d’un défi comporte son lot de réussites. Le processus est plus formateur que le résultat. L’enfant apprend à se valoriser par lui-même à chaque fois qu’il fait des essais et des erreurs, indépendamment du résultat final.

En adoptant une vision positive de l’erreur, l’enfant ne place plus sa valeur dans le résultat qu’il obtient en relevant un défi, mais plutôt les apprentissages accomplis tout au long du processus. Il sait qu’il est plein de ressources et d’habiletés qui ne demandent qu’à être découvertes et mises en pratique.

Il apprend à découvrir ce qu’il est apte à accomplir et expérimente un sentiment de fierté. Sa perception de lui évolue et son identité se construit au fur et à mesure qu’il se découvre et réussit de nouveaux défis.

Plus l’estime de l’enfant sera grande, plus il osera prendre des risques. Il pourra surpasser le stade de l’effort en s’appuyant sur ses habiletés puisqu’il sait que c’est en pratiquant avec persévérance que ses habiletés se développent.

Les 4 stades du développement de l’estime de soi

D’après la psychothérapeute Isabelle Filliozat, quatre étapes sont indispensables pour que l’estime de soi prenne racine chez l’enfant:

1- Sécurité intérieure

2- Affirmation des besoins

3- Acquisition des compétences

4- Reconnaissance par les autres

La sécurité intérieure de l’enfant

L’enfant développera un fort sentiment de sécurité intérieure si son environnement familial le lui permet. Tout dépend de comment ses besoins de base seront comblés et de la disponibilité physique et émotionnelle des adultes qui en prennent soin. L’amour et la qualité de la réponse à ses besoins lui offriront un terreau fertile grâce auquel il aura du plaisir à explorer son environnement, son corps et ses capacités.

L’enfant sécurisé pourra explorer et essayer de nouveaux défis avec assurance. Il sait que ses parents sont toujours prêts à l’aider au besoin et que cette présence est non conditionnelle à son bon ou mauvais comportement. Cette simple certitude lui est réconfortante et lui permet de développer son indépendance et son autonomie.

Teste la sécurité
intérieure de ton enfant

Télécharge gratuitement notre outil
d'évaluation et découvre les
conséquences possibles d'un manque
d'intégration des réflexes de sécurité:
Moro et paralysie par la peur, sur les comportements.

Besoins et compétences de l’enfant

Avec le développement de son autonomie vient l’affirmation de ses besoins.

Il apprendra à affirmer ses idées, à imposer ses règles puis à faire des demandes en demandant de l’aide lorsqu’il en a besoin pour atteindre ses objectifs.

À force d’expérimenter, l’enfant apprendra beaucoup sur lui et le monde. Il deviendra capable d’utiliser l’information recueillie pour s’améliorer. Ces compétences pourront se développer et il pourra se sentir à chaque nouvelle expérience, plus accomplie.

Faire des reflets positifs à l’enfant

À l’intérieur de chacune de ces étapes, l’approbation ou le jugement de l’adulte joue un rôle déterminant afin de le sécuriser dans ses choix et de lui permettre d’avancer… (Article complémentaire)

Notre rôle de parent et d’adulte est évidemment de les protéger et d’être alertes, sans toutefois brimer les élans exploratoires de l’enfant. L’idéal c’est de lui offrir un cadre clair où il se sent en sécurité avec des règles tout en lui laissant la liberté de faire ses propres choix et d’en assumer les conséquences.

Plus nous le laisserons expérimenter seul avec encouragements et soutien, plus il pourra augmenter son sentiment de compétence et d’estime.

La fierté la plus importante 

La fierté la plus importante est celle de l’enfant face à lui-même. Lui demander de quoi il est fier lorsqu’il relève des défis est probablement l’un des meilleurs exercices pour encourager le développement de sa propre estime personnelle. (Article complémentaire)

Il n’y a pas qu’une façon de réussir et c’est ce que l’enfant découvrira au fur et à mesure de ses expérimentations. Garder en tête qu’il est en apprentissage et tout ce qu’il expérimente est une expérience. 

La meilleure chose qu’on puisse lui offrir est d’être présent, sécurisant, encourageant, bienveillant et positif face à la multitude d’expériences que l’enfant vivra, et non conditionnel à un bon ou mauvais comportement. 

Cindy Boiteau et Grégoire GarneauSuite à ta lecture, merci de nous partager tes réflexions ou prises de consciences en écrivant un commentaire dans l’encadré plus bas.👇

Nous aimons beaucoup te lire et nous sentir en lien avec toi et toute la communauté.

Nous avons déjà hâte de te lire!

Articles similaires

Mon enfant est souvent angoissé, inquiets, sous pression…
Les 4 stades pour développer l’estime de soi chez l’enfant
La discipline positive: l’art de connecter avant de corriger les enfants
L’estime de soi: 11 stratégies pour aider l’enfant à s’aimer
Le cerveau de l’enfant apprend même dans son sommeil…
Le stress de la rentrée scolaire stimule l’adaptation de l’enfant
Comment activer le super pouvoir de la sécurité intérieure
6 stratégies pour réduire le stress et réveiller l’attention des enfants

4 Commentaires

  1. salaheddine

    Merci beaucoup pour le partage de cet article que je trouve très intéressant … c’est géniale .

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Merci d’Avoir pris le temps de nous partager votre satisfaction sur cet article. Notre équipe met beaucoup d’énergie à produire du contenu de valeur, ça fait chaud au coeur de sentir que c’est apprécié 🙂

    • Cindy Boiteau

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire votre appréciation qui nous touche beaucoup. Merci aussi pour ce partage sur instagram qui m’a aussi beaucoup émue.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infolettre

Reçois gratuitement des outils et des ressources pour améliorer et prévenir les difficultés d’attention, d’apprentissage et de comportement des enfants (0-12 ans)

Formation en salle:

Formation en ligne:

Comment aider l’enfant stressé et le sécuriser tout en restant zen! (RPPA)
Rockio Pépito, les fondamentaux. Programme d'intégration ludique des réflexes archaïque lien à la sécurité intérieure (Moro et RPP).

⭐ Connais-tu Rockio Pépito? ⭐

Rockio, c’est le superhéros de la sécurité intérieure. Lui aussi vivait de l’anxiété, de l’opposition et de l’hypersensibilité… Jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’en était pas responsable, que son réflexe de Moro et de RPP en était la cause de ses problèmes! 😮
👉 En savoir plus sur Rockio…