Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Le stress de la rentrée scolaire stimule l’adaptation de l’enfant

par | Août 27, 2022 | Sécurité intérieure, Stress

Selon le Dr Hans Selye : « Si nous ne devons ni ne pouvons éviter le stress, nous pouvons cependant apprendre à nous en accommoder et même à le trouver agréable, à la condition toutefois d’ajuster notre philosophie de la vie. »

Le stress peut être un excellent moteur pour stimuler les capacités d’adaptation de l’enfant. Encourager l’enfant à entretenir un regard positif sur les défis qu’il rencontre en se sentant bien outillé pour y faire face. Le stress vécu sera ressenti plutôt comme une occasion de développer de nouvelles capacités, plutôt que comme une énorme pression.

L’homéostasie: processus de régulation 

Le stress de la rentrée scolaire stimule l’adaptation de l’enfantL’homéostasie est un processus de régulation grâce auquel le corps se maintient en équilibre. Toutefois, lors d’un stress inhabituel ou vécu sur une longue durée, le corps de l’enfant peut se sentir déséquilibré par un ensemble de changements physiologiques.

Cette perturbation du corps aura une influence directe sur la gestion émotionnelle et les fonctions cognitives, pouvant affecter les facultés d’apprentissage. D’où l’importance de lui enseigner comment apaiser son anxiété et son stress en développant des stratégies concrètes pour désamorcer ses pensées anxiogènes.

4 facteurs qui stimulent l’adaptation chez l’enfant

On ne peut éviter à l’enfant d’être exposé à des situations stressantes mais on peut enseigner comment y faire face avec plus de sérénité :

  1. Estime de soi positive : amener l’enfant à reconnaître ses qualités, ses ressources et ses habiletés afin qu’il ait confiance en sa capacité à faire face au changement.
  2. Optimisme : apprendre à l’enfant à voir les situations d’une perspective avantageuse pour lui.
  3. Résilience : encourager et accompagner l’enfant dans les défis qu’il doit surmonter pour qu’il en fasse des expériences formatrices plutôt que destructrices.
  4. Soutien social et familial satisfaisant : permettre à l’enfant d’être entendu et de se nommer sans nier l’expérience qu’il vit, mais en l’accompagnant avec bienveillance et non jugement vers ses propres ressources internes afin qu’il puisse développer les 3 habiletés ci-haut😁

La puissance de la routine dans la transition maison-école

Une bonne façon d’assurer une rentrée harmonieuse pour l’enfant est de lui offrir un encadrement préparatoire à la routine scolaire. Cela signifie qu’en développant une routine à la maison, conséquente à celle qui sera vécue à l’école, on permet à l’enfant de graduellement retrouver un rythme et un encadrement similaire, en stimulant les habiletés qui lui seront nécessaires afin de favoriser son intégration scolaire.

Teste la sécurité
intérieure de ton enfant

Télécharge gratuitement notre outil
d'évaluation et découvre les
conséquences possibles d'un manque
d'intégration des réflexes de sécurité:
Moro et paralysie par la peur, sur les comportements.

3 antidotes pour braver le stress

1- Les histoires abordant les défis humains.

Elles sont une excellente ressource qui permettra à l’enfant de se sentir moins seul et donner du sens à sa propre expérience et son ressenti.

2- Le bâton de parole 

Selon les chercheuses, Zittoun et Perret-Clermont (2002) l’enseignant.e devrait : « préserver un échange de parole et d’écoute, au sein duquel les enfants peuvent s’exprimer sur ce qui leur arrive et se constituer une communauté d’expériences et d’émotions. »

L’utilisation d’un bâton de parole peut être appliqué dans une routine quotidienne, à table, avant souper pour créer un moment en famille et créer un espace sécurisant où les enfants apprendront à nommer ce qu’ils vivent et à apprivoiser leurs émotions et celles des autres.

3- L’espace de rêverie

Le stress de la rentrée scolaire stimule l’adaptation de l’enfant

C’est de permettre à l’enfant de mettre sur pause sa réalité scolaire contraignante et de laisser aller son imagination. L’enseignant.e pourrait autoriser l’enfant à s’évader et favoriser cette liberté créative afin qu’il puisse mieux intégrer ses expériences et ses apprentissages sans être surmené mentalement ou émotionnellement. Il est primordial, selon Zittoun et Perret-Clermont, de ne pas perdre de vue la sphère de développement socioaffectif de l’enfant au détriment de ses performances cognitives.

Cultiver les ressources internes de l’enfant 

Pour aider l’enfant à mieux apprivoiser son retour à l’école, l’idéal c’est  d’amorcer une discussion avec lui et d’identifier ce qui suscite en lui la hâte et l’anxiété face à sa rentrée scolaire. Ensuite, on peut lui proposer de trouver ensemble des solutions pour désamorcer les situations anxiogènes qu’il anticipe.

Le même processus peut être fait en début d’année par les intervenants scolaires afin d’identifier les procédures, les règles ou les attentes qui peuvent amener l’enfant à vivre du stress, voire de l’anxiété.

  • Ex. de situation anxiogène: J’ai peur de prendre l’autobus seul.e
  • Ex. de solutions créatives imaginées par l’enfant en collaboration avec l’adulte: dessiner le chemin de la classe vers l’autobus ou encore faire le trajet avec un autre élève 5 minutes avant la récréation…

Une transition harmonieuse maison-école

L’enfant qui vit une transition positive entre la maison et l’école ressent un sentiment de bien-être et de sécurité qui lui permettront de vivre une expérience scolaire positive qui favorise sa disposition à apprendre et à réussir. 

L’enfant est en contact avec ses forces, ses habiletés et ses ressources internes, qui nourrit son estime de lui tout en lui enseignant de belles stratégies adaptatives qui lui seront utiles toute sa vie.

Penses-tu que ça aurait amélioré ton parcours scolaire si les adultes autour de toi avaient porté davantage attention au stress que tu vivais?

Cindy Boiteau et Grégoire GarneauSuite à ta lecture, merci de nous partager tes réflexions ou prises de consciences en écrivant un commentaire dans l’encadré plus bas.👇

Nous aimons beaucoup te lire et nous sentir en lien avec toi et toute la communauté.

Nous avons déjà hâte de te lire!

Articles similaires

Mon enfant est souvent angoissé, inquiets, sous pression…
Les 4 stades pour développer l’estime de soi chez l’enfant
La discipline positive: l’art de connecter avant de corriger les enfants
L’estime de soi: 11 stratégies pour aider l’enfant à s’aimer
Le cerveau de l’enfant apprend même dans son sommeil…
Le stress de la rentrée scolaire stimule l’adaptation de l’enfant
Comment activer le super pouvoir de la sécurité intérieure
6 stratégies pour réduire le stress et réveiller l’attention des enfants

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Infolettre

Reçois gratuitement des outils et des ressources pour améliorer et prévenir les difficultés d’attention, d’apprentissage et de comportement des enfants (0-12 ans)

Formation en salle:

Formation en ligne:

Comment aider l’enfant stressé et le sécuriser tout en restant zen! (RPPA)
Rockio Pépito, les fondamentaux. Programme d'intégration ludique des réflexes archaïque lien à la sécurité intérieure (Moro et RPP).

⭐ Connais-tu Rockio Pépito? ⭐

Rockio, c’est le superhéros de la sécurité intérieure. Lui aussi vivait de l’anxiété, de l’opposition et de l’hypersensibilité… Jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’en était pas responsable, que son réflexe de Moro et de RPP en était la cause de ses problèmes! 😮
👉 En savoir plus sur Rockio…