fbpx

15 trucs et astuces pour calmer l’enfant impulsifTu observes de l’impulsivité chez ton enfant ou chez un enfant de ton entourage? Celui-ci réagit fortement, sans réfléchir? Il tolère difficilement la frustration et les « non »? 

Tu ne sais pas quoi faire et comment le faire lorsque ton enfant se désorganise, s’oppose ou explose? Devant son intensité, tu te sens parfois dépassé, découragé, impuissant et souvent mal outillé?

Voici 15 techniques pour intervenir efficacement et aider l’enfant impulsif à retrouver l’équilibre.

Qu’est-ce que l’impulsivité?

15 trucs et astuces pour calmer l’enfant impulsifDéfinition. Selon le dictionnaire Larousse, la personne impulsive « agit comme sous la poussée d’une force irrésistible, en l’absence de toute volonté réfléchie ».

Les comportements associés  

L’enfant …

  • Réagit de manière démesurée, est intense au niveau émotionnel ?
  • Brise et/ou lance des objets, se bagarre, peut être violent en mots/gestes?
  • Fait des erreurs d‘inattention, coupe la parole?
  • Réagit sur-le-champ, n’attend pas la consigne, a besoin de bouger MAINTENANT?
  • S’oppose, explose de colère au moindre refus, même lorsque celui-ci est justifié?

15 trucs pour le sécuriser et revenir au calme

Prévention:

1-Observer. Reconnaitre les signes qui déclenchent l’impulsivité chez l’enfant. Bien souvent, on observe des gestes de frustration ou d’excitation; il serre les dents, fronce les sourcils, etc.

2-Auto-observation. L’amener à observer les signes en les nommant: « J’observe que tu serres les poings, est-ce qu’il y a quelque chose qui te contrarie en ce moment? »

3-Planifier. S’assurer que l’enfant a tout le matériel nécessaire avant de s’installer pour les devoirs et s’assurer qu’il a bien compris les consignes. Demande-lui de reformuler.

4-Morceler la tâche, une consigne à la fois. Lorsque la première consigne est terminée, invite-le à passer à la suivante. Ainsi, il avance sans se sentir pris dans la « grosse montagne » et risquer d’exploser par manque de patience.

Quoi faire PENDANT l’impulsivité

15 trucs et astuces pour calmer l’enfant impulsif5-Contact physique. Le prendre dans ses bras, lui tenir la main ou lui frotter le dos: tous ces contacts libèrent de l’ocytocine (hormone de l’amour, de l’affection). Celle-ci neutralise le cortisol, l’hormone du stress. Le système nerveux de l’enfant sera apaisé… et le tien aussi !

6-Nommer et valider. Sécuriser l’enfant en nommant ce que tu vois dans un ton calme qui procure un climat de sécurité

« Je comprends ce que tu vis. Je sais que c’est difficile. Je suis là, avec toi. »

« Je sais que tu aurais voulu continuer de jouer. Tu es déçu. Je te comprends. »

L’enfant qui se sent accueilli s’apaise de lui-même. Le fait de valider son émotion ne veut pas dire que tu acceptes le comportement qui en découle. Lorsque la tension aura descendu, fais un retour avec lui sur la situation.Garde en tête qu’un enfant qui sort son impulsivité devant un adulte lui indique qu’il se sent en sécurité avec lui.

7-Se synchroniser et se désynchroniser. Hausser la voix pour arriver à la même intensité sonore que l’enfant (synchronisation). Par la suite, baisse le son de ta voix pour inciter l’enfant à faire de même, à adopter un ton plus calme (désynchronisation).

8-Sortir le trop-plein. Inviter l’enfant à transformer ses émotions négatives en énergie physique: courir, frapper dans un coussin, sauter, danser, crier un grand coup. Cela évacue la charge émotive en dehors de son corps.

9-Imaginer. Utiliser une image mentale ou incarner un personnage. Par exemple: sortir sa colère comme un dragon qui crache du feu, par exemple. L’enfant le visualise ou le mime.

10-Utiliser le renforcement positif. Nommer à voix haute les réussites lorsque l’enfant a réussi à gérer son impulsivité. « Bravo, tu m’as demandé la permission avant d’utiliser mes choses. », « J’ai vu que tu étais en colère, et tu as réussi à me le dire d’un ton calme, je suis fière de toi! » ou « Merci d’avoir attendu la fin des consignes avant de te lever. »

11-Formuler au positif. Le cerveau ne s’organise pas avec des consignes négatives puisqu’il annule la négation. Utiliser marcher plutôt que “ne pas courir”. De même, « va lentement » est mieux que « ne va pas trop vite ».

APRÈS un acte impulsif

15 trucs et astuces pour calmer l’enfant impulsif12-Le sécuriser. Lui dire et faire sentir par un toucher, un geste, que tu es là, peu importe ce qui se passe.

13-Faire un retour avec l’enfant. L’inviter à mettre des mots sur ses sentiments, ses émotions.

14-Rejouer la situation. Demander à l’enfant: « Qu’est-ce que tu aurais pu faire ? » Reprendre la situation sous forme de jeu et l’enfant change sa façon d’agir.

15 trucs et astuces pour calmer l’enfant impulsif15-Faire une séance de relaxation. La méditation pleine conscience, la cohérence cardiaque et la relaxation sont utiles pour apaiser le feu qui bouille chez l’enfant.

LE MEILLEUR TRUC, qui se combine à tous les trucs: faire preuve d’écoute et de patience. Lorsque l’enfant est en sécurité, ça réduit automatiquement les hormones du stress qui déclenchent l’impulsivité, et la collaboration revient plus facilement.

Dans quelle situation ton enfant est-il impulsif ?

Tu as maintenant 15 techniques qui peuvent t’être d’un grand secours. Elles t’aideront à soulager l’enfant et à le ramener vers une attitude plus disponible et positive.

Dans le meilleur des mondes, mieux vaut prévenir que guérir. Assure-toi avant tout que l’enfant est en sécurité. Tu éviteras ainsi le déclenchement des comportements d’impulsivité.

Dis-moi dans les commentaires ci-dessous :

  1. Dans quelle situation ton enfant devient-il impulsif?
  2. Qu’est-ce qui te fait perdre patience dans ces moments-là?
  3. Dans un monde idéal, comment aimerais-tu que ça se passe?
X