la-puissance-du-vakog Et si un simple petit bouton pouvait aider votre enfant à se calmer et à se concentrer?

Avez-vous déjà remarqué la puissance incroyable qu’ont les sens sur vous? Prenons simplement l’exemple de votre chanson préférée. Ne suscite-t-elle pas en vous une émotion positive, un sourire? Votre corps se met-il à bouger, à danser? Et l’odeur de votre plat préféré vous ramène peut-être à un moment agréable bien précis. La chaleur du soleil sur votre peau ou votre visage provoque en vous un effet énergisant. Et si vous vous serviez de ces sens pour guider votre enfant à relever un défi? Ça vous intéresse?

 

Un peu de théorie: la PNL et le VAKOG, c’est quoi?

La PNL, ou programmation neurolinguistique, a été créée aux États-Unis dans les années 1970. C’est John Grinder (linguiste et psychologue) et Richard Bandler (mathématicien et praticien en Gestalt-thérapie) qui ont proposé les bases de cette discipline aujourd’hui mondialement reconnue. La PNL est une approche originale du fonctionnement de l’être humain.  Elle s’appuie essentiellement sur l’observation de son comportement. Son originalité consiste à être orientée sur le «comment» plutôt que sur le «pourquoi». 

Le terme VAKOG est un acronyme pour: «Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif».

 

la-puissance-du-vakog-3Le bouton d’ancrage: ça sert à quoi?

L’ancrage PNL consiste à associer un état émotionnel positif à un geste précis pour pouvoir créer un conditionnement bénéfique. Chaque fois que vous aurez besoin de renouer avec ce ressenti, il vous suffira de refaire le geste qui lui est associé.

Voici une petite expérience très amusante à faire avec votre enfant, je l’appelle: «le petit bouton du courage». Ce «bouton» sert à amener l’enfant à relever un défi, à affronter une situation stressante, à retrouver un état de calme, de bien-être, de confiance ou de détente et à apaiser ses détecteurs de danger. Pas mal pour un simple petit bouton n’est-ce pas? Examinons cela de plus près…

 

Comment faire?

  1. Pour commencer, fermez les yeux. Prenez trois inspirations lentes et profondes.
  2. Visualisez-vous dans une situation où vous ressentez un état de bien-être, une émotion positive. Vous pouvez aider votre enfant en lui donnant des suggestions de situations où il se sent confiant, courageux, calme, en pleine possession de tous ses moyens.
  3. Inspirez à nouveau lentement et profondément.
  4. Visualisez une couleur. Choisissez la plus dominante pour vous. Pour votre enfant, donnez encore une fois des suggestions comme le rouge, le bleu, le jaune, etc.
  5. Prenez une grande inspiration.
  6. Visualisez une forme. Choisissez la première qui vous vient à l’esprit. Offrez à votre enfant des choix comme l’étoile, le cercle, le cœur, etc.
  7. Prenez une grande inspiration.
  8. Déterminez un endroit sur votre corps qui sera facile d’accès en tout temps et en tout lieu. Identifiez un endroit précis comme le creux de la main, la cuisse, le bras, le cœur, etc.
  9. À l’aide de votre pouce, installez l’état désiré, dessinez la forme choisie et coloriez-la avec votre couleur dominante.
  10. Faites une pression pendant environ 10 secondes tout en inspirant profondément et visualisez-vous dans cette situation où vous ressentez l’état ou l’émotion désirée.
  11. Prenez le temps de bien ancrer cet état et cette émotion, de ressentir la chaleur, les frissons, les picotements.
  12. Lorsque vous êtes prêt, prenez une dernière grande inspiration et ouvrez les yeux!

Répétez l’association «geste-émotion» matin et soir, ou le plus souvent possible. Pour votre enfant, vous pouvez exercer vous-même la pression tout en prenant une grande inspiration pour lui. Car le cerveau est vraiment bien fait: il ne fait pas la différence entre ce qu’il fait comme action réelle ou ce qu’il visualise comme image.

Que ce soit vous ou l’enfant qui appuyez sur le «petit bouton du courage», cela n’a pas d’importance puisque le cerveau perçoit et ressent la pression et enregistre l’action et l’associe! En plus, la visualisation permet à votre enfant d’influencer positivement sa confiance, sa motivation et sa concentration. Magique, non?

 

la-puissance-du-vakog-2 Le mouvement: un puissant allié

La puissance du VAKOG, tout comme le mouvement, procure à votre corps, à votre esprit et à votre cerveau une sensation de bien-être et de légèreté. Ils sont indispensables pour son bon fonctionnement et permettent un meilleur autocontrôle.

Venez bonifier la puissance du Vakog avec la routine du RESET de Neuro Gym Tonik qui a été conçue pour contrebalancer les effets du stress, retrouver une sensation de sécurité intérieure, une attitude plus positive et ainsi favoriser une meilleure concentration et motivation.

[mc4wp_form id=”32064″]

 

Conclusion

Les sens nous permettent de vivre une multitude d’expériences incroyables, de se rappeler des souvenirs, des événements marquants, des voyages et de revivre une émotion bien précise. Amusez-vous à découvrir celui qui est dominant chez votre enfant et servez-vous en pour l’amener à devenir la meilleure version de lui-même, qu’il soit à l’école ou à la maison.

 

Références:

https://icipnl.com/cest-quoi-la-pnl/

http://www.en-1-mot.com/pnl-ancrage/

https://fr.wikipedia.org/wiki/VAKOG

https://www.orygin.fr/coaching-individuel/pouvoir-de-la-visualisation/

 

 

Rockio Pépito: les fondamentaux

Transformer et régulariser l’insécurité chez les 0-12 ans avec l'intégration ludique des réflexes archaïques.

 

Pourquoi tant d’opposition, de stress, d’angoisse, d’agitation et d’hypersensibilité chez les 0-12 ans? Et si c’était des réflexes non-intégrés?

Les professionnels de la santé dénombrent de plus en plus d’enfants agités, stressés, opposants, angoissés, intenses, impulsifs, déconnectés, évitants, qui figent, s’isolent, sont hypersensibles ou désorganisés… Bien souvent, ces comportements peuvent indiquer un manque d’intégration des réflexes de sécurité.

Combo Brain Gym petite enfance et école

X