Bouh ! C’est l’Halloween !

L’image qui entoure l’Halloween est devenu avec le temps un large amalgame de la saison des morts à une représentation artistique, à une commercialisation de ce qui a rapport au sombre et au mystérieux et évidemment aux sucreries que les enfants aiment tant.

 

Plus on en mange, plus on en veut !

Le plus troublant quand on parle de consommation de sucre est, à mon sens, les effets nocifs sur le cerveau. La consommation du sucre provoque une réelle dépendance. Plus on en mange, plus on en veut. Le sucre reste la drogue la plus répandue et accessible, on en retrouve partout! Avant que le corps se libère de l’excès de sucre, certaines personnes peuvent passer par : des maux de tête, des étourdissements, une faiblesse musculaire, de l’anxiété, des chutes de pression. Le sucre libère une grande quantité d’endorphines dans notre cerveau.

Comment envoyer des messages de bonheur à son cerveau ?

Quand nous ressentons moins de plaisir dans certains aspects de notre vie, le corps et le cerveau croient que nous devons ingérer cette substance afin de répondre à ce besoin de vivre du plaisir.

En plus de créer une dépendance, le sucre provoque des problèmes de mémoire et d’apprentissage, affecte l’humeur et empêche de nous sentir rassasié.

Je vous propose alors de :

  • Faire une activité en nature, ce qui libère des endorphines et augmente le sentiment de plaisir et d’euphorie.
  • Faire des câlins en famille. Démontrer l’affection par le câlin favorise l’hormone de l’attachement, l’ocytocine.
  • Prendre un bain de soleil. Il semblerait qu’il y aurait un lien entre l’ensoleillement et la sérotonine sécrétée par notre cerveau.
  • Écouter de la musique. Écouter sa musique favorite stimule la sécrétion de dopamine dans notre cerveau.
  • RIRE. Rire augmente les niveaux de sérotonine et de dopamine dans le cerveau.
  • Pratiquer le BRAIN GYM. Le Brain Gym favorise l’attitude positive, calme le stress et l’émotion et rend le cerveau plus disponible à apprendre. Voici un lien vers les 4 mouvements de base à télécharger.

Une étude de l’Université de Californie sur les effets de la consommation de fructose (l’un des types de sucre trouvé dans les légumes, les fruits et le miel) a révélé qu’il affecte négativement la formation des synapses dans le cerveau. Autrement dit, la forte consommation diminue notre capacité à apprendre et à former de nouvelles connexions.

Il faut également savoir que lorsque l’insuline chute dans l’organisme, les connexions entre 

les cellules du cerveau sont altérées. Ce qui cause alors ce ralentissement au niveau de l’apprentissage et sur la mémoire.

De plus, manger trop de sucres peut provoquer un changement de l’humeur, rendre irritable et fatigué. Cela peut également générer du stress, de l’anxiété et voir même de la dépression.

Finalement, en ce qui concerne la sensation d’être rassasié, le glucose serait responsable du « détournement » de ce mécanisme de satiété. Consommer du sucre en trop grande quantité enverrait comme message que nous avons toujours faim!

Il est bon de savoir que ces effets néfastes toucheraient plus particulièrement les adolescents!

Pour bien nourrir ton corps, ton esprit, ton cerveau, choisis les aliments qu’il te faut!

 

VITALITÉ INTESTINALE, VIVACITÉ CÉRÉBRALE - CouvertureProcurez-vous le livre Vitalité intestinale, Vivacité cérébrale pour des suggestions de menus et de délicieuses recettes, disponible dans notre boutique!

Télécharger le Ebook

 

 

 
Références :
SCIENCE + TECHNOLOGY

This is your brain on sugar: UCLA study shows high-fructose diet sabotages learning, memory
http://newsroom.ucla.edu/releases/this-is-your-brain-on-sugar-ucla-233992

Science News
from research organization
High-fructose diet in adolescence may exacerbate depressive-like behavior, Source: Emory Health Science
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween
 
X