Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Stress, angoisse, opposition, crises… Réussir à passer au travers sans t’essouffler

Stress, TDA/H et difficultés d’apprentissage : comportements similaires ?

par | Août 25, 2016 | ❤️, Concentration, Hyperactivité, Stress, TDA/H

Saviez-vous que les symptômes du stress sont similaires à ceux du TDA/H et qu’en diminuant le stress, les capacités d’apprentissage augmentent?

Découvrez dans cet article ces similitudes ainsi qu’un exercice qui aide à calmer le stress et facilite l’apprentissage.

 

Stress, TDA/H et difficultés d’apprentissage : comportements similaires ?

Saviez-vous que l’impact du stress crée des conduites similaires aux comportements associés au « TDA/H » et aux difficultés d’apprentissage les plus souvent rencontrées ?

Le stress déclenche une alarme qui libère de l’adrénaline et du cortisol dans le corps. La respiration et le cœur s’accélèrent, le sommeil diminue, on se sent nerveux, anxieux, etc.

L’action des hormones entraîne la destruction de certains neurones et perturbe ainsi les capacités de mémorisation et d’apprentissage.

Les signes du stress…

Voici quelques symptômes du stress qui font beaucoup penser à ceux que l’on retrouve lors d’un diagnostic de TDA/H :

  • Il manque d’attention ? Il est dans la lune ?
  • Difficulté à se concentrer ou à demeurer concentré
  • Il est éparpillé, partout et nulle part ?
  • Il semble être distrait par tout ce qui bouge ?
  • Il manque de persévérance à la tâche ?
  • Il cherche la facilité ?
  • Il s’oppose ?
  • Inattention :
  • Hyperactivité, impulsivité

Mais qui est atteint du TDA/H?

  • De 3 % à 5 % des enfants présentent un TDA/H
  • Les garçons ont trois fois plus de risque d’être atteints que les filles
  • Le TDA/H touche les personnes de tous les âges (y compris les adultes)

Teste la sécurité
intérieure de ton enfant

Télécharge gratuitement notre outil
d'évaluation et découvre les
conséquences possibles d'un manque
d'intégration des réflexes de sécurité:
Moro et paralysie par la peur, sur les comportements.

En état de stress, le cortex préfrontal se déconnecte !

Sous stress, c’est la région la plus instinctive de notre cerveau qui commande et la communication avec le cortex préfrontal et les fonctions supérieures de notre cerveau (réflexion, fonctions exécutives, planification, etc.) en est diminuée tout autant.

Ce manque de communication entre les différentes zones du cerveau vient affaiblir la capacité d’attention, augmente la vigilance, réduit le filtre sensoriel (tout devient important et nous distrait), nous rend plus réactifs, irritables, hypersensibles ou déconnectés face aux nouvelles situations.

Les capacités de gestion de soi, des émotions et le développement des habiletés sociales sont réduites, n’étant pas prioritaires. Nous adoptons alors des conduites de fuite, de lutte ou d’inhibition (figer).

Lorsque trop de cortisol envahit notre cortex préfrontal, nos facultés logiques peuvent se voir réduites jusqu’à 66%.

Vous vous demandez quoi faire et comment l’aider ? Le meilleur service à lui rendre : commencer par le soulager du stress ! Recevez plus bas un exercice qui le rendra autonome à gérer son stress à l’école.

Fonctionner à 33 % ?

Sous stress, nous agissons en mode instinctif comme si nous étions en train de nous défendre ou de nous protéger d’un danger; nous fonctionnons alors aux alentours de 33 % de nos facultés cognitives.

Le connu, le familier, le plaisant deviennent rassurants. La nouveauté, le complexe, les situations qui demandent de s’adapter nous font fuir, nous font combattre ou nous rendent indifférents.

Il nous apparaît essentiel d’avoir dans notre coffre d’outils des moyens efficaces pour réduire le stress et faciliter l’attention, l’apprentissage et le développement du plein potentiel de nos enfants.

Et le diagnostic, lui ?

Gardons en tête qu’il y a des similitudes entre les symptômes du stress et du « TDA/H » et qu’avant d’apposer une étiquette à un élèveil est impératif de considérer cette possibilité. Apprendre à son enfant comment détecter le stress, comment s’en occuper et comment mieux le gérer augmente ses chances de réussite scolaire et l’éloigne d’une étiquette trompeuse qui lui serait trop facilement apposée.

Inscrivez-vous et découvre les bienfaits concrets d’un exercice qui aide à calmer le stress et facilite l’apprentissage. Facile à faire en classe!

Tu recherches des solutions innovantes qui …

  • Améliorent l’attention, calment l’agitation et les distractions ?
  • Facilitent la gestion du stress et des émotions qui mènent à l’auto contrôle ?
  • Favorisent l’apprentissage et le développement des 0 – 12 ans de manière optimale ?
  • Soutiennent la compréhension, la méta cognition et l’accès aux fonctions exécutives ?

Vous serez étonné de leur efficacité !

Rockio Pépito, les fondamentaux. Programme d'intégration ludique des réflexes archaïque lien à la sécurité intérieure (Moro et RPP).

Comment intervenir avec portée auprès d’enfants agités, angoissés, opposants ou hypersensibles sans te sentir surchargé?
Les réflexes primitifs: la pièce manquante du puzzle

17 Commentaires

  1. Stephanie Elie

    Bonjour selon vous quelle est la ou les meilleures methodes pour aider un enfant atteint du Tdah

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Il y en as tellement ! C’est une question un peu vague. J’irais avec la stimulation de l’intégration de réflexes archaïque et je commencerais par ceux concernant la sécurité intérieure, pour le sécuriser et l’apaiser.

  2. Navarro

    Bonjour l ‘orthophoniste de mon fils pense qu’il est tda . Car durant le bilan il bouge. Je l’ai observé durant le deuxième rendez-vous. Il bougeait seulement quand l’exercice était difficile pour lui. Je ne veut pas le mettre sous traitement donc votre méthode m’intéresse.
    Merci

    Réponse
  3. Diane Guay

    Je suis d’accord pour dire qu’il y a également le stress, l’image de soi,… près du TDAH. Il faut aussi regarder combien l’enfant a besoin de bouger chez-soi. Ne pas l’asseoir une grande partie de la soirée avec un ordi. ou simplement regarder la télévision.

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Tout à fait Diane, le fait de permettre à l’Enfant d’utiliser différentes positions et de bouger lors de l’apprentissage et des devoirs améliore de beaucoup l’attention et le « rendement ».

      Voici un article bien documenté sur le flexible seating que nous avons écrit pour donner des idées aux parents et intervenants: https://neurogymtonik.com/flexible-seating-bouger-plus-moins-dagitation/

      Bonne lecture 🙂

  4. Marie-Pier

    En tant qu’autiste, j’ai constaté que le Ritalin a handicapé mes capacités sociales pendant mon enfance et une partie du secondaire. Vers secondaire 1-2, j’ai arrêté de prendre le ritalin pour une autre médicament le Biphentin. Quand j’apprends que des enfants neurotypiques sont diagnostiqués à tort d’être autiste et se font bourrer de médicaments comme de vrais autistes, je n’ose imaginer à quoi ressemble leur quotidien.

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Bonjour Marie-Pier,

      Merci de votre partage, c’est touchant de vous lire. Nous ne sommes pas des médecins et nous ne pouvons savoir et dire si un enfant est diagnostiqué à tort ou pas. Cependant, nous intervenons avec des parents et intervenants qui ont des enfants avec des défis d’attention et diagnostiqués tda/h et nous remarquons dans la majorité des cas que notre routine d’exercices permet de retrouver une meilleure qualité d’attention, qu’il ait médication ou pas. Ça permet d’alléger leur quotidien et de vivre avec cette réalité avec moins de défis 🙂

  5. Olga MOUWENGUE

    Bonjour en lisant votre article je me dis que mon fils souffre du stress et non d’un TDA. Ne pouvons pas assister aux formations où peut on trouver et acheter le kit d’activité. Merci pour l’article.

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Bonjour Olga, Je viens de voir votre commentaire. Je suis désolé du délai. De quelle région êtes-vous ?

  6. Lapray

    Bonjour

    Ou venez vous en France en novembre ??

    Merci

    Cdt

    Corinne

    Réponse
  7. cruz

    Voila exactement la question que je me pose pour mon fils de 6 ans que l’on soupçonne d’être tdah… dans un 2ème temps nous savons aussi que c’est un petit garçon qui manque cruellement de confiance en lui .. d’ailleurs son orthophoniste hier disait lors d’un bilan : je pense que votre fils est tdah mais ce qui est étrange c’est que ses symptômes n’apparaissent que lorsque ce qu’il fait lui parait difficile! dès que c’est « facile » …
    C’est article remet tout en question je trouve… et me remet a nouveau face a mes questionnements… pas facile…

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Bonjour, votre fils semble vive des comportements attribuables au stress. Il peut bien avoir un tda/h aussi mais je crois que tda/h ou pas, si on lui enlevait la couche stress ça l’aiderait dans tout les cas. Commencer par travailler sur un aspect ou vous avez du pouvoir: amener votre fils à gérer son stress et à retrouver ses capacités.

      L’estime de soi et la confiance est affecté en état de stress car, l’enfant tombe dans un état où il se sent menacé et cherche à se protéger du danger ( la tâche). Ce signal de « survie » qui s’active dans le cerveau est un héritage de l’homme de la préhistoire qui devait assurer sa survie face au lion.

      La zone du cerveau (système limbique) qui active les expériences positives nous rappelant notre compétence ( être capable de..) est bati sur beaucoup d’expériences de réussite ( en premier lors de notre développement moteur, ensuite langagier et cognitif ) a contribuer à construire notre estime et confiance en soi. En stress, cet accès se déconnecte. La priorité n’est pas d’avoir accès à nos facultés mais de se sauver du lion !

      Oui, les symptômes du tda/h sont souvent confondus avec les comportements résultats du stress, surtout quand les symptômes apparaissent dans des situations qui cause un stress à l’enfant.

      Le 25 septembre, nous offrons une formation d’un jour qui offre une trousse d’activité motrices permettant de gérer le stress physique, émotif et mental, de retourner accès à ses capacités, d’apprendre plus facilement et de mieux se concentrer. L’impact est mesurable aussi chez les tda/h. Au plaisir de partager l’Efficacité de ses outils 🙂

      https://neurogymtonik.com/event/brain-gym-a-la-petite-enfance-et-brain-gym-a-l-ecole-longueuil/
      Nos formations apportent de outils simples et concrets, applicables aux défis du quotidien et nous offrons tout le matériel pour le mettre en place.

  8. Claudette

    Mon petit fils est diagnostiqué tdah. Je suis intéressé au plus haut point à votre méthode anti-stress…

    Réponse
    • Cindy Boiteau

      Bonjour Claudette,

      Oui, les symptômes du tda/h sont souvent confondus avec les comportements résultats du stress, surtout quand les symptômes apparaissent dans des situations qui cause un stress à l’enfant.
      Dans un monde idéal, on devrait commencer sur l’aspect ou l’on a le plus de pouvoir: la gestion du stress. Les participants de nos formations sont étonnée de voir comment le stress a autant d’impact sur notre manière de penser, d’agir et de fonctionner.

      En plus, ils obtiennent une trousse d’activités, applicable en situation et facile à faire permettant de: gérer le stress ( physique, émotionnel et mental), améliorer la concentration ( en durée et qualité) et à mieux apprendre et gérer ses émotions. Les bienfaits sont autant observables chez des enfants avec un diagnostic de tda/h ou pas. retourner accès à ses capacités, d’apprendre plus facilement et de mieux se concentrer. L’impact est mesurable aussi chez les tda/h.

      Notre prochaine activité offre un deux pour un: https://neurogymtonik.com/event/brain-gym-a-la-petite-enfance-et-brain-gym-a-l-ecole-longueuil/
      Au plaisir de partager l’efficacité de ses outils 🙂

  9. Laurence

    Merci pour cet article concis

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Infolettre

Reçois gratuitement des outils et des ressources pour améliorer et prévenir les difficultés d’attention, d’apprentissage et de comportement des enfants (0-12 ans)

Nouvelle formation incluant le RESET

Comment aider l’enfant stressé et le sécuriser tout en restant zen!

⭐ Connais-tu Rockio Pépito? ⭐

Rockio, c’est le superhéros de la sécurité intérieure. Lui aussi vivait de l’anxiété, de l’opposition et de l’hypersensibilité… Jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il n’en était pas responsable, que son réflexe de Moro et de RPP en était la cause de ses problèmes! 😮
👉 En savoir plus sur Rockio…

X