Maman j’ai mal au ventre ? Papa j’ai mal au front ?
Arrive-t-il à votre enfant de vivre des douleurs physiques ou émotionnelles en lien avec des peurs et des angoisses ?

Le corps humain est une machine très complexe avec ses qualités et ses défauts de fabrication! Lorsque notre corps vit une émotion, qu’elle soit agréable ou désagréable, notre machine réagit. Une réaction physique, psychologique et émotionnelle se produit. En théorie à l’âge adulte, nous avons appris à maîtriser nos émotions et avons des outils pour les vivre de manière acceptable.

Votre enfant, par contre, est au tout début de son apprentissage. La maturité émotionnelle se développe entre cinq et sept ans. Il est donc primordial de lui offrir tôt des outils, du soutien ainsi qu’une variété de situations qui lui permettront de la développer sainement.

«À travers les yeux et le cœur d’un enfant: qu’est-ce que la peur ?»
Je me suis intéressée à ce que ma fille Charlyne, âgée de sept ans, pensait de la peur et comment elle s’y prenait pour la surmonter et se sentir bien.

1- «C’est quoi pour toi une situation difficile?»
«Une situation difficile pour moi, c’est de voir un groupe d’amis que je ne connais pas et de vouloir aller jouer avec eux. J’ai peur qu’ils ne veuilent pas jouer avec moi et de me sentir rejetée».

2- «Quelles sont les émotions que tu vis lorsque cette situation arrive ?»
«Je me sens stressée, j’ai peur qu’ils me disent “non” lorsque j’irai les voir, qu’ils ne veuilent pas être mes amis. Ça me fait de la peine de penser qu’ils pourraient dire “non”».

3- «Comment te sens-tu dans ton corps? Est-ce qu’il y a des douleurs physiques, des raideurs ? »
«Mon corps devient dur comme une grosse pierre, mon petit cœur bat vite, vite, vite et je me sens un petit peu triste».

  4- «Que fais-tu lorsque ça t’arrive?»
«Je rassemble mon courage et je me lance! Je dois faire bouger mon corps. Je leur demande: “Est-ce que je peux jouer avec vous?”. Je me sens gênée, mais je mets mon plus beau sourire!».

5- «Qu’est-ce qui peut te donner du courage? Qu’est-ce qui te permet de te sentir bien et à l’aise avec eux?»
«Je m’intéresse à ce qu’ils sont en train de jouer, je leur pose des questions sur le fonctionnement du jeu, je m’informe des règles. Je leur propose mes idées et je n’ai pas peur de m’adapter pour que tout le monde se sente bien et ait du plaisir!».

6- «Peux-tu me dire ce qui te fait du bien? Y a-t-il des exercices qui te permettent d’être au meilleur de toi-même?»
«Premièrement, je demande un gros câlin et par la suite, je prends de grandes respirations. J’aime beaucoup danser et chanter, ça permet de libérer mon énergie négative et être totalement bien dans mon corps. J’utilise deux petits mouvements très simples que m’a maman m’a montré, et qui font la gymnastique du cerveau.

Je bois de l’eau pour me donner de l’énergie et je fais les mouvements croisés pour aller activer mes bonnes idées et me donner du courage !

Lorsque j’ai vraiment peur ou que je suis très angoissée, j’utilise mon cercle jaune du courage. J’appuie avec mon pouce dans le creux de ma main gauche en prenant trois grandes respirations et je me visualise dans une situation où je me sens fière et en confiance!».

Merci Charlyne!

En terminant, je vous rappelle que votre enfant a besoin d’être soutenu et encouragé dans les divers apprentissages qu’il aura à faire. Utilisez le jeu et le mouvement pour libérer les émotions et les énergies négatives. Je vous recommande fortement d’utiliser ses intérêts et ses forces afin de l’amener à identifier ces petites boules d’émotions et ainsi apprendre à mieux les maîtriser. Bon succès!

Articles similaires

X