Le rôle du mouvement, de l’activité motrice, dans le développement du jeune enfant

C’est par le mouvement (activité motrice) que l’enfant découvre la variété des actions et des possibilités que lui offre son corps. Avec le temps, il devient de plus en plus habile à adapter ses actions aux exigences de l’environnement, accroissant par la même occasion son autonomie. De plus, c’est en bougeant et en agissant qu’il se découvre en tant qu’être indépendant des autres.

De la naissance à la troisième année,

l’enfant a comme première mission de réaliser qu’il existe comme une personne, un tout, et qu’il a un corps que lui seul peut contrôler. Cette prise de conscience est observable par le désir d’affirmation qui correspond habituellement à une période d’opposition marquée. Elle a aussi pour effet de ramener l’intérêt de l’enfant vers lui-même.

Ainsi, de 4 à 7 ans,

l’enfant éprouve du plaisir à expérimenter et à explorer, ce qui lui fait connaître de nouvelles sensations : corporelles, visuelles, auditives, tactiles, etc. C’est un stade de la vie où son caractère égocentrique est encore très présent.

De 7 à 9 ans

il a acquis la capacité de se représenter mentalement son propre corps et a atteint un stade de développement qui lui permet d’apprendre des gestes techniques tels que nager la brasse ou dribbler. Le fait d’avoir pris conscience de sa propre unité lui permet également de s’ouvrir aux autres.

Autrement dit, le développement moteur n’évolue pas de manière indépendante des autres domaines du développement de l’enfant: ils sont tous liés. La motricité est un pilier important, puisque c’est en se déplaçant et en manipulant que le jeune enfant se découvre d’abord lui-même et qu’il explore son environnement physique et social, ce qui lui permet de réaliser des acquisitions dans tous les autres domaines. De même, son niveau de sécurité affective, lié notamment au processus d’attachement, influence sa motivation à agir et à explorer.

Extrait de la Table sur le mode de vie physiquement actif1 et rédigé par Suzanne Gravel du Consortium québécois de développement des pratiques psychomotrices et Véronique Martin du ministère de la Famille.

https://hydria-a.cogescient.ca/tmvpa/776e1ce1-64f3-4956-8063-5729d126b8e4/DevMoteurEnfant_VFF.pdf?h=69f9d0aba5f7e14b12d616ede9efb9a8

 

 

X