Les intelligences multiples – kinesthésique / corporelle et visuo-spatiale

Pour lire les autres articles de la série “apprendre autrement” , cliquez ici.

Dans une série d’articles, nous allons approfondir chacune des intelligences multiples, théorie sur l’apprentissage du Dr Howard Gardner, dans le but de vous guider afin d’adapter vos méthodes d’intervention auprès des enfants en fonction de leur intelligence prédominante et de vous donner des trucs concrets à utiliser dans votre quotidien. L’objectif : susciter l’envie d’apprendre et répondre aux besoins de chaque enfant.

Pour connaitre l’intelligence prédominante d’un enfant, ou la vôtre, vous pouvez utiliser le questionnaire gratuit ici.

 

Quel type d’intelligence est votre enfant ?

Télécharger le test gratuit !

Invalid email address

 

Avant-propos : Favoriser l’apprentissage

Avant tout, peu importe la stratégie ou la méthode d’apprentissage choisie, l’enfant doit être dans un état réceptif à l’apprentissage, c’est-à-dire disponible et calme. Pour ce faire, ses besoins de base (physiologiques et de sécurité) doivent être satisfaits.

Pour aider l’enfant à se sentir en sécurité (pas de stress, calme intérieur), nous vous suggérons d’utiliser la routine rapide des 4 mouvements de base du Brain Gym que vous pouvez télécharger ici

De plus, pour que l’information transmise à l’enfant circule dans son cerveau, elle doit être transmise dans un climat de plaisir où il pourra développer son sentiment d’appartenance, de reconnaissance, d’estime de soi, d’accomplissement et d’autonomie.

Les intelligences multiple du Dr Howard Gardner – kinesthésique/corporelle et visuo-spatiale

L’intelligence kinesthésique (corporelle) se caractérise par la capacité à communiquer avec le mouvement et une habileté particulière à manipuler des objets de manière fine et élaborée. Les enfants ayant ce type d’intelligence prédominante ont un besoin de bouger plus important que les autres.

Pour sa part, l’intelligence visuo-spatiale est la capacité à percevoir, à observer et à reproduire les images mentales et la vision du monde extérieur en 3 dimensions. Les enfants du type visuo-spatial ont un sens artistique aiguisé. Ils s’expriment et apprennent plus facilement avec des outils visuels, tels le dessin et les pictogrammes.

Les intelligences multiples – kinesthésique / corporelle

S’adapter à l’enfant kinesthésique

L’enfant kinesthésique a besoin de bouger et a des difficultés à rester calme et assis durant de longues périodes. De ce fait, il apprécie les activités physiques et les expériences manuelles. Ainsi, dans son apprentissage, mieux vaut privilégier les activités pratiques et le concret. Le mouvement peut être utilisé à la fois pour ancrer des notions, pour communiquer et pour aider l’enfant à se recentrer et gérer ses émotions, par exemple avec les mouvements de base du Brain Gym (ECAP).

Activités et étapes de routine à considérer pour l’enfant ayant une intelligence kinesthésique/corporelle dominante :

  • En petite enfance, les bacs sensoriels sont tout indiqués pour stimuler l’enfant par la motricité fine.
  • L’enfant kinesthésique apprendra facilement par lui-même s’il peut manipuler et inventer des choses. Laissez différents objets à sa disposition sans imposer de consigne stricte aux activités de bricolages, par exemple.
  • Pour maintenir la motivation durant la période des devoirs, vous pouvez entrecouper cette période de courtes pauses d’activités physiques, tels que la corde à sauter, un jeu de ballon ou un parcours moteur.
  • Pour faciliter les transitions, accordez un moment d’activité physique à l’enfant entre la fin des classes et le retour à la maison.
  • Dès son jeune âge, il est judicieux d’inciter l’enfant à aider ses pairs puisqu’il peut consolider ses propres apprentissages en les montrant aux autres.
  • Prévoyez des coins jeux de motricité globale, comme des glissades, des parcours moteurs ou des balançoires.
  • Les jeux de mimes sont appréciés de l’enfant kinesthésique et sont un bon moyen de travailler la communication des émotions.
  • De la pâte à modeler, des cubes à emboiter et des perles à manipuler sont des exemples de moyens à utiliser pour faciliter l’apprentissage des mathématiques et des sciences, entre autres.

Les intelligences multiples – visuo-spatiale

S’adapter à l’enfant visuo-spatial

Pour l’enfant visuo-spatial, l’apprentissage et la communication se font principalement à l’aide de supports visuels. Il utilise naturellement un croquis, un dessin, un graphisme pour s’expliquer, de même qu’il a souvent besoin d’un dessin pour comprendre un concept abstrait ou non. Doté d’une puissante imagination, ce type d’intelligence a un excellent sens de l’orientation et aime organiser l’espace. Instinctivement attiré par toutes formes d’arts, il est particulièrement sensible aux formes et aux couleurs. Enfin, l’enfant visuo-spatial a une capacité à représenter visuellement une image mentale de façon très précise.

Activités et étapes de routine à considérer pour l’enfant ayant une intelligence visuo-spatiale dominante :

  • Favorisez toutes formes d’arts visuels : dessin, peinture, sculpture, modelage, etc.
  • Les casse-têtes sont très appréciés de l’enfant visuo-spatial. N’hésitez pas à augmenter le niveau de difficulté, soit avec des casse-têtes plus élaborés ou en demandant à l’enfant de faire le puzzle sans avoir l’image finale devant lui.
  • Mettez à la disposition de l’enfant des surfaces à dessiner sur lesquelles il pourra communiquer ses émotions en cas de besoin. Vous pourriez intégrer la routine des 4 mouvements de base Brain Gym (ECAP) pour aider l’enfant à mieux se concentrer et s’exprimer.
  • Dans le local, comme à la maison, aménagez des coins jeux de construction pour varier des arts, tout en lui permettant de s’exprimer avec son intelligence dominante.
  • Lors de déplacements, ou en voyage, incitez l’enfant à décrire, écrire ou dessiner ce qu’il voit pour lui permettre de photographier mentalement les nouvelles choses qu’il peut voir et apprendre.
  • Utilisez des supports visuels tels des dessins, des graphiques et des pictogrammes pour communiquer clairement les consignes à l’enfant.
  • Utilisez de petits objets, comme des sous ou des cure-dents, lors de l’apprentissage des mathématiques pour aider l’enfant à mieux visualiser les concepts.

Plus il sera possible d’adapter les interventions faites à la maison, à la garderie ou en milieu scolaire en fonction des intelligences dominantes des enfants, plus il sera facile pour ces enfants d’apprendre et déployer leur plein potentiel. Autrement dit, il y aurait sans doute moins de difficultés d’apprentissage chez les enfants si l’on tenait compte de leurs talents et leurs intérêts naturels dans nos interventions et méthodes d’apprentissage. Nous croyons qu’il existe plusieurs façons efficaces, parfois méconnues, d’apprendre. En fait, nous en sommes convaincus puisque nous en avons la preuve chaque semaine avec les méthodes que nous enseignons au Québec et en Europe, notamment avec les outils de la méthode Brain Gym. Dans le prochain article de cette série, nous verrons comment adapter nos interventions pour les enfants ayant une intelligence linguistique ou logico-mathématique.

Pour connaitre l’intelligence prédominante d’un enfant, ou la vôtre, vous pouvez utiliser le questionnaire gratuit ici.

 

Quel type d’intelligence est votre enfant ?

Télécharger le test gratuit !

Invalid email address

 

Références: http://www.chairemm.polymtl.ca/cdparentsv2.0/Carriere_files/MetiersIntelligence.html
Crédit illustration : http://celinecidere.eklablog.fr/ http://celinecidere.wix.com/monsite
GRATUIT : 5 mini ateliers sur Facebook en rediffusion : https://www.facebook.com/NeuroGymTonik/videos/

Articles similaires