fbpx

Le Super Pouvoir des câlinsHumm… Les doux câlins d’une maman, rien de mieux pour se sentir bien.

Dans un monde qui devient de plus en plus exigeant et stressant, un câlin permet de faire une pause quelques instants. Moment idéal pour se détendre, se reconnecter à l’autre, démontrer notre appréciation, notre reconnaissance et notre soutien. Les câlins renforcent l’estime de soi, surtout chez les enfants.

« Bébé câliné, bébé rassuré. » Un slogan clamé sur une affiche de l’hôpital de Lillebonne en Normandie, nous rappelle combien il est indispensable d’établir un contact physique avec les bébés.

Pour les nourissons, le sens du toucher est très important, puisque c’est ainsi qu’il reconnaît d’abord ses parents. Les câlins sont indispensables, dès les premières secondes de vie. Les sensations tactiles des premières années associées avec l’estime de soi, restent ancrées dans notre système nerveux. Grâce à une base émotionnelle établit sur la confiance, les bébés qui créent un attachement sain et sécuritaire deviennent des adultes confiants et affectueux.

Bien-être et biochimie de notre cerveau.

Le fait de s’enlacer pendant au moins vingt secondes, permet à notre cerveau de libérer de l’ocytocine, de la dopamine et de la sérotonine, souvent appelées les ‘’hormones du bonheur’’. Ces hormones sont des neurotransmetteurs, composés chimiques libérés par les neurones, qui une fois libérées, celles-ci vous placent dans un état de relaxation et de bien-être.

L’ocytocine est une hormone essentielle dans la relation mère-enfant, elle agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau. Cette hormone contribue également à réduire la sécrétion de cortisol, hormone reliée au stress. La dopamine est liée au plaisir, cette dernière procure un sentiment de sécurité et de bien être. La sérotonine offre compassion et résonnance émotionnelle, anti-dépresseur naturel cette hormone aide à chasser la tristesse.

Le Super Pouvoir des câlinsDiminution du niveau de stress.

Grâce à l’augmentation du niveau d’hormones de bonheur, l’état de stress diminue et l’humeur s’améliore. D’après les résultats d’une étude publiés dans Scientific Reports, une personne moyenne voit son niveau de stress baisser et commence à se sentir mieux quelques secondes seulement après avoir reçu un câlin. Cette détente du corps et de l’esprit permet également de diminuer l’anxiété, tout en contribuant à renforcir le système immunitaire et augmenter la production de globules blancs.

Favorise la disponibilité et la concentration.

La stimulation proprioceptive a un effet calmant sur le système nerveux. En effet, la peau comporte une multitude de petits centres de pression, appelés corpuscules de Pacini et qui, activés par le toucher, stimulent notre cerveau et nous aident à nous sentir mieux. Une sensation de bien-être et de détente, tel que l’on peut observer après un massage ou une période d’activité physique. Cet état de bien-être favorise l’apprentissage, la concentration, la disponibilité, et aide aussi à mieux gérer ses émotions.

Le Super Pouvoir des câlinsAttention !

Surtout pas de câlin forcé !

Il ne faut jamais forcer un enfant rétissant aux câlins, vous devrez attendre qu’il le demande ou le laisser choisir le bon moment. Vous pouvez lui mentionner qu’il peut toujours compter sur vous pour avoir un beau câlin. Que lorsqu’il sera prêt ou en sentira le besoin, cela vous fera chaud au coeur de le serrer dans vos bras.

Vous pouvez inventer des jeux et des mouvements amusants, qui vous permettrons de vous rapprocher tout en passant un moment agréable ensemble. Pourquoi ne pas l’inviter à se féliciter de ses bons coups en se faisant lui-même un câlin. L’inviter à prendre un moment tranquille pour lui-même, dans sa bulle de sécurité…etc. Laissez-vous inspirer par quelques mouvements de Brain Gym, qui contribueront à libérer des ‘’hormones de bonheur’’ dans le cerveau de votre petit trésor.

Pour conclure, bébés, enfants et adolescents ont tous besoin d’être vus, entendus et reconnus. Des câlins sincères et bienveillants, permettent de s’enraciner dans le moment présent, d’apprécier le silence et notre qualité de présence.

Mais le plus important, passez des moments privilégiés ensemble et n’oubliez pas que les câlins contribuent à être heureux et le bonheur est contagieux !

 

Références :
Dr Joel Monzée, Ph. D : ”J’ai juste besoin de votre attention!”
https://www.santeplusmag.com/5-bienfaits-etonnants-calins-prouves-science/
http://www.journaldemontreal.com/2017/08/04/7-bienfaits-des-calins
http://dopamineproject.org/2013/06/the-new-york-times-discovers-dopamine/
http://www.dailymail.co.uk/health/article-2230972/Embrace-hugging–good-you.html

Conférence unique à Montréal
Un autre regard sur les difficultés d’apprentissage.

X