«Arrête de sauter partout!» «Veux-tu ben te calmer!»

Vous avez un enfant actif, qui a de l’énergie à revendre? Plus de calme et de contrôle seraient bienvenus? Et pourtant, en gigotant, il fait exactement ce dont il a besoin: il s’autorégule.

Savez-vous que le fait de bouger stimule son état d’éveil et évite que son stress ne se transforme en angoisse et en opposition?

Découvrez comment l’exercice est un antidote par excellence au stress et aux angoisses.

Le manque de jeu crée de l’anxiété

Depuis une soixantaine d’années, « la pratique du jeu libre chez les enfants est en baisse constante, en partie, du moins, parce que les adultes exercent un contrôle de plus en plus grand sur leurs activités », explique l’auteur Peter Gray, Ph. D. et professeur émérite de psychologie au Collège de Boston.

Le « contrôle », ici, renvoie au fait que les parents veulent que leurs enfants soient stimulés; alors, ils les inscrivent à des activités et des sports structurés. Leur horaire est rempli mur à mur.

Où est la place du jeu libre? Un article paru dans l’American Journal of Play révèle que le manque de jeu libre chez les enfants crée une augmentation de l’anxiété, de la dépression et des problèmes d’attention et de maitrise de soi chez les jeunes.

Vous avez aimer le concept de Brain Gym?

Vous aimerez la pédagogie neurosensorielle et Rockio Pépito: les fondamentaux !

L’exercice diminue le stress et l’anxiété

Les dernières recherches du psychiatre et expert en neurosciences Dr John Ratey[1] démontrent qu’il est possible d’améliorer l’attention, les problèmes de comportement, l’anxiété et de soutenir le bien-être général par la pratique de l’activité physique.

Dans son livre Spark[2], il explique comment et pourquoi l’activité physique est cruciale pour développer et maintenir la santé cognitive et émotionnelle du cerveau.

Dans toutes les écoles de Napierville aux États-Unis, il a implanté un projet qui proposait 30 minutes d’exercices par jour comme traitement[3] contre la dépression, le stress, l’anxiété et l’agressivité.

Après quatre semaines, les résultats étaient concluants. Devant des enfants plus calmes, 83 % des enseignants avaient moins de discipline à faire. Des effets très positifs ont été observés sur la diminution de l’anxiété, le TDA/H et les comportements agressifs en classe. Ce programme a été appliqué dans plusieurs états américains.

Créer un climat positif: être calme et à l’écoute de soi

Bouger améliore les capacités cardio-respiratoires et la forme physique, c’est bien connu. Mais savez-vous que ça permet également de «muscler» les neurones?

L’exercice favorise la production d’une substance (la myéline) qui renforce le câblage des neurones. Plus ce câblage est solide, plus la transmission des informations entre les neurones est rapide et adéquate.

Mettre le corps en mouvement aide aussi à développer les capacités d’adaptation aux nouveaux défis et réduit l’immaturité, l’impulsivité et les défis d’attention reliés au TDA/H.

Un cerveau déconnecté

Quand le corps et la tête sont en état de stress[4], c’est le système de survie qui est enclenché. Les parties instinctives, presque animales, sont aux commandes. Les connexions avec le cerveau logique (pour apprendre) et le cerveau émotionnel (pour gérer et se gérer) sont affaiblies, presque inexistantes.

Et l’apprentissage devient un fardeau!

L’enfant en stress n’a pas accès à la mémoire et au raisonnement. Les parties supérieures de son cerveau sont déconnectées. Ce n’est vraiment pas le moment de lui dire : «continue, tu vas y arriver» ou «fais des efforts!»… Il risque de « sauter » ou de s’opposer avec toute cette pression accumulée. Il serait clairement plus utile de lui proposer des moyens pour l’aider à évacuer son stress.

Envie d’être équipé pour éloigner stress et tout ses effets négatifs?

Le Brain Gym propose des exercices, inspirés de l’ergothérapie et des neurosciences, pour sortir de l’emprise du stress, stimuler et solidifier les connexions cérébrales entre les neurones pour faciliter l’attention, la gestion des émotions et tout le processus d’apprentissage.

Vous avez aimer le concept de Brain Gym?

Vous aimerez la pédagogie neurosensorielle et Rockio Pépito: les fondamentaux !

X