Des jeunes qui baignent dans la techno

Nos jeunes baignent dans la technologie et sont de plus en plus captifs des écrans de toute sorte. Le plus inquiétant : ils semblent le devenir de plus en plus tôt dans leur vie. En décembre 2018, l’Association américaine des pédiatres (AAP) a publié un rapport sur les meilleurs jouets éducatifs. On n’y retrouve aucun jouet «avec piles et/ou écran: pas de tablettes, d’écrans, de jeux électroniques, de téléphones,  de jouets avec lumières et sons» [1]

 

Types de jeux recommandés par les pédiatres

Les pédiatres précisent que lorsque les enfants sont jeunes, ils ont besoin de jouer avec des jouets qui favorisent le développement des compétences langagières, les habiletés sociales et la résolution de problèmes. Selon Dr Alan L. Mendelsohn, pédiatre et professeur à NYU, les meilleurs jouets seraient ceux où les parents interagissent avec leurs enfants et tous les jeux du « faire semblant ». Les jouets traditionnels (blocs, balles, ballons, poupées, etc.) encouragent toutes ces habiletés, tandis que les écrans et les jouets à piles pourraient contribuer à rendre les enfants inactifs, « coupés du monde », et à les isoler.

 

Le jeu libre en voie de disparition

L’enfant qui ne peut jouer librement, pour diverses raisons, pourrait se replier sur lui-même, être timide, avoir de la difficulté à communiquer avec les autres, être irritable, immature émotionnellement et développer un mauvais caractère.

 

Les études sont formelles : le jeu libre est essentiel

François Cardinal soulève une nouvelle problématique, dans son livre Perdus sans la nature: «Actuellement, pour toute une génération d’enfants, aller jouer dehors est une punition. […] Ils passent le plus clair de leur temps entre quatre murs, sans bouger. Pourtant, les études sont formelles à ce sujet : jouer dehors est essentiel au développement émotif, neurologique et physique des enfants. »[2] Le jeu libre permet de bouger et de travailler l’organisation motrice. Également, il développe:

  • le cerveau et la pensée;
  • les relations sociales;
  • l’imagination et la créativité;
  • l’autonomie;
  • la résolution de problèmes (l’enfant imite, teste, expérimente).

Un rapport[3] publié par Dr Sam Wass, psychologue, révèle que les enfants devraient jouer librement: 3 heures par jour la semaine, et 6 heures par jour la fin de semaine (dont 3 heures avec le parent). Oufff ! Nous sommes loin de cette réalité. Voyons comment s’en approcher…

 

10 conseils pour décrocher des piles et des écrans

1. Prêchez par l’exemple. La solution incontournable. Lâchez vos tablettes et applis et jouez (dehors, de préférence)!

2. Acheter des jouets qui favorisent le I.C.I : l’interaction, la créativité, et l’ingéniosité : les blocs (pour tout âge), les poupées, les costumes, les modèles à coller, les jeux de logiques, les casse-têtes en 3D, les articles de bricolage, etc.

3. Réoxygénez le corps et le cerveau avec le Brain Gym.

4. Adoptez des jouets évolutifs, comme les blocs de bois: très jeunes, ils les empilent simplement, et plus tard, ils peuvent les utiliser et bâtir des structures complexes.

5. Invitez des ami(e)s à la maison pour un après-midi thématique (le Mexique, le carnaval, le studio de photo). Les enfants s’amuseront et créeront des mondes imaginaires ensemble.

6. Entrez dans le jeu et lâchez votre sérieux. Les enfants imitent ce qu’ils voient… Laissez sortir l’enfant en vous!

7. Déterminez des périodes sans électronique et sans WiFi. Par exemple, les vendredis de 16h à l’heure du coucher, tous les écrans et l’électronique sont éteints. Tout le monde s’occupe autrement!

8. Favorisez des périodes d’ennui ! C’est dans ces moments qu’il utilisera son imagination pour découvrir de nouvelles activités. Mettez à sa disposition des jouets « libres »: il aura tout ce dont il a besoin pour se trouver une occupation créative!

9. Proposez l’inédit! Par exemple: vêtus de vieux vêtements, allez sauter dans les flaques d’eau dehors, tous ensemble! Prévoyez le coup et laissez des serviettes et des vêtements secs près de l’entrée.

10. Jeu libre = sans règles! Les enfants créent eux-mêmes des règles dans leur monde imaginaire. Intervenez le moins possible (sauf pour des questions de sécurité, bien entendu).

 

Il imite ce que l’on fait…

L’enfant imite ce qu’il voit… Si vous allez à l’extérieur et que vous y prenez plaisir, l’enfant aura le goût d’être dehors; si vous ne quittez jamais votre écran des yeux, l’enfant fera pareil! Le jeu libre (à l’extérieur, c’est encore mieux!) aidera l’enfant à devenir un adulte épanoui et social. Allez hop! Fermez cet écran, stimulez votre corps et vos neurones avec le Brain Gym en famille, et allez jouer!

 

 

Références:
[1] http://familysante.com/les-pediatres-disent-que-les-enfants-ont-besoin-de-jouets-simples-pas-dipad-et-delectronique.html?fbclid=IwAR1M0y8cq7vZ_WiX3fA4nzuRrmHfXGT3YKbo1uVsN9RXrIC9ooI3U5LmOiM
[2] François Cardinal, Perdus sans la nature, Québec/Amérique, 2010.
[3] https://blog.centerparcs.co.uk/wp-content/uploads/2017/01/The-Childrens-RDA-for-Free-Time-Report-FINAL-11.01.17.pdf

Brain Gym petite enfance et Brain Gym à l’école

Entrainer les enfants eux-mêmes à développer des habiletés d’attention, d’estime de soi, de gestion des émotions et d’autocontrôle et ce, pour les 1 à 12 ans.

Découvrez notre grand coffre d’activités de stimulation sensorielle et motrice.

X