calmer-son-esprit-anxieux-par-le-mouvement-rythmique Vous aimeriez méditer, mais l’idée de rester immobile et de «faire le vide» pendant 20 minutes vous angoisse ou vous insécurise? Ça vous apparait impossible devant votre «hamster» aussi actif?

J’ai découvert qu’il est possible de méditer plus facilement grâce au mouvement rythmique, conçu spécialement pour détendre l’esprit anxieux, pour rester concentrée et détendue.

«Sortez de votre tête et entrez dans votre corps. Pensez moins et ressentez plus.»
-Osho

L’angoisse de rester assise sans bouger

Assise, en méditation, je devenais agitée. Plus j’observais ce qui se passait dans mon corps (malaises, douleurs ici et là), plus je devenais «énervée» et anxieuse. J’essayais de revenir au silence, et je retombais dans mes pensées. Je me tapais sur la tête d’être incapable de juste «observer» mon expérience; et je me critiquais pour m’être tapée sur la tête. Ouf! Quel cercle vicieux!

À la fois désespérée et convaincue des bienfaits de la méditation, j’ai cherché d’autres façons de méditer, qui ne demandaient pas d’être immobile et qui me permettaient de bouger. Et j’ai fait la merveilleuse découverte du mouvement rythmique.

Bouger pour se calmer

Le mouvement rythmique (Rhythmic Movement Training ou RMTi) est une méthode basée sur la conscience de soi et les mouvements naturels faits par les nourrissons. Ces mouvements calment les effets du stress et de l’anxiété tout en favorisant l’intégration des réflexes archaïques. Les symptômes dérangeants (hypersensibilité, anxiété, difficultés de concentration, figement, etc.) s’apaisent.

[mc4wp_form id=”32955″]

Une société de stress et de dépassement  

Nous vivons dans une société de stress et de «dépassement». Nous opérons souvent en stress, sans nous en rendre compte, déclenchant le «mode survie» dans notre corps et notre cerveau. Trop souvent, nous sommes agités, angoissés, anxieux; à force d’accumuler les stress et de les trainer sur nos épaules, on se retrouve vite au bout du rouleau.

L’anxiété qui rend impuissant

Souvent, l’anxiété est un symptôme de «réponse de survie» face à un danger qui menace notre sécurité interne (3 réactions face à la peur: paralysie, fuite ou combat): un sentiment d’impuissance (ou se sentir figé) devant notre incapacité à changer ou à fuir une situation difficile, comme le stress quotidien qui vient avec notre style de vie moderne.

C’est dans ces situations où on est estomaqué, stupéfait, que le corps s’immobilise, sans réaction: il attend de voir ce qui se passe. On ne sait pas comment réagir, intervenir, quoi faire ou quoi dire; on est embarrassé, on se sent «figé» ou même paralysé par la situation.

Cette façon de réagir déclenche, bien souvent, de l’hypersensibilité sensorielle, de l’anxiété, un besoin de contrôler les situations, une intolérance au changement… Tout ceci à cause d’une perte intérieure de sécurité qui déclenche une perte de contrôle!

Le réflexe de paralysie par la peur (RPP)

Ces réactions décrivent les conséquences d’un réflexe de paralysie de la peur (RPP) qui serait demeuré actif. Si tel est le cas, le fait de rester immobile, à méditer, par exemple, peut causer de l’angoisse et de l’anxiété. Ce réflexe affecte notre sécurité intérieure, nous fragilisant face au stress et au changement et ayant des conséquences négatives autant physiques qu’émotionnelles et cognitives.

Le mouvement rythmique: antidote à l’angoisse et l’anxiété

L’anxiété se produit lorsqu’on reste «pris» dans notre monde intérieur de pensées et d’émotions. Le mouvement répétitif, en rythme, nous aide à sortir de notre tête et à nous reconnecter à notre corps. L’état de pleine conscience est plus accessible, donnant à notre corps une chance d’appuyer sur le bouton de redémarrage et à nos fonctions naturelles de reprendre le relais.

C’est un bon antidote contre l’angoisse et l’anxiété. Il nous décoince de cet état d’être «paralysé» et nous redonne accès à nos capacités, nous permettant d’apprivoiser la pleine conscience tout en intégrant la sécurité intérieure. L’immobilité est juste plus confortable, ensuite.

Les mouvements permettent d’intégrer des réflexes primitifs toujours actifs, qui nous causent des difficultés, affectent notre sécurité intérieure, nous fragilisent face au stress et causent des conséquences négatives autant physiques qu’émotionnelles et cognitives.

C’est quoi le mouvement rythmique?

Vous souhaitez apprivoiser la méditation «traditionnelle»? Faites ce mouvement rythmique avant votre séance pour relâcher les tensions et le stress de performance. Vous apaiserez votre système nerveux et abaisserez ces défenses qui causent de l’anxiété, de l’angoisse et le sentiment d’inconfort.

[mc4wp_form id=”32955″]

5 trucs pour faciliter votre pratique méditative

  • Découpez vos séances de méditation en tranches de 5 minutes.
  • Trop de pensées? À l’inspiration, dire «j’inspire un»; à l’expiration, «j’expire 2». Très aidant pour calmer l’activité de son «hamster».
  • Incorporez le mouvement rythmique à vos méditations en concentrant votre attention sur le mouvement ondulatoire et respiratoire. Téléchargez le mouvement ci-haut.
  • Commencez la journée du bon pied! Au réveil, au lit, respirez en pleine conscience avec des mouvements rythmiques pour réveiller doucement votre corps.
  • Moments de conflits: Retirez-vous. Faites des mouvements rythmiques pour basculer du stress à la relaxation. C’est excellent lorsque l’anxiété est coincée et prête à être libérée de façon active.

Conclusion

La méditation et le RMTi ont en commun l’expérience de la pleine conscience: ces deux méthodes permettent de calmer l’anxiété et de retrouver le calme et la disponibilité émotionnelle et cognitive.

La pleine conscience prend de la pratique, mais vous valez l’investissement!

Envie d’en apprendre plus sur le mouvement rythmique et ses bienfaits? C’est ici. 

 

Texte de Joanna Ciolek.

Traduit et adapté par Neuro Gym Tonik.

 

Articles similaires

X